General

Ecole Entretien avec Anthony Bellanger, secrétaire général de la FIJ

Ecole Entretien avec Anthony Bellanger, secrétaire général de la FIJ

ecole Here is one suave These extensions are I be wild about formulation, on account of they’re the excellent!!

Anthony Bellanger, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes, a effectué une visite de trois jours au Maroc au cours de laquelle il a tenu, en compagnie des membres dirigeants du Syndicat nationwide de la presse marocaine (Abdellah Bekkali, Abdel Kébir Khchichine et Hanane Rihab, entre autres) des rencontres et des réunions avec les parties concernées par les affaires de Raissouni et Radi. Dans cet entretien, le secrétaire général de la FIJ nous livre son point de vue à propos de sa visite au Maroc et ses résultats.

Libé : En tant que secrétaire général de la FIJ, vous étiez en mission dans notre will pay durant 3 trois jours. Quelle est la nature de votre mission ? Anthony Bellanger : Le Secrétaire général de la FIJ est le représentant de 600.000 journalistes et celui aussi qui soutient ses camarades, partout dans le monde. A l’occasion de toutes mes missions internationales, je mets toujours un point d’honneur à soutenir nos affiliés. A Casablanca, durant ces trois jours, il était well-known pour la FIJ de bien appréhender les détails de ces deux affaires mêlant des journalistes, plaignants et accusés, et de rencontrer toutes les parties. Ces deux histoires ont largement été commentées à l’étranger, en Europe comme dans d’autres will pay du monde arabe, par des ONG et des affiliés de la FIJ, et cette mission était finalement absolument nécessaire pour nous tous. Le soutien logistique et organisationnel du SNPM fut ici primordial. Et je remercie encore une fois tous les militants qui se sont pliés en quatre pour que cette mission soit menée à bien. Vous avez tenu, en compagnie des membres du SNPM, des réunions avec les différentes parties impliquées ou concernées par les affaires Soulaimane Raissouni et Omar Radi. Quelles conclusions avez-vous tirées de ces différentes rencontres ? Après les audiences à la Cour d’appel, ces rencontres avec toutes les parties étaient essentielles pour moi automotive elles m’ont permis d’écouter tout le monde avec la même responsabilité, avec la même attention, avec le même appreciate. Je ne veux tirer aucune conclusion sur ces deux affaires automotive ce n’est ni mon rôle, ni le however de ma mission. D’autant que la procédure judiciaire est toujours en cours. Je dois regretter fermement la longueur obscene de ces incarcérations préventives pour les deux accusés, tout comme la lenteur des procédures pour les deux victimes et j’appelle le ministre de la Justice à trouver des choices pour toutes les affaires marocaines. Je fais confiance au SNPM pour me tenir au courant de la suite de ces audiences. Vous avez soutenu à maintes reprises lors de la conférence de presse organisée au siège du SNPM à Casablanca que le journaliste n’est ni juge ni policier. Qu’entendez-vous concrètement par cette phrase ? Cette phrase est un pilier de notre Charte d’éthique mondiale des journalistes (article 11), et fait partie des devoirs du journaliste, celui de ne jamais oublier le fond de sa mission : informer de façon indépendante. Si le journaliste l’oublie, il s’portray à des fautes déontologiques et dépasse la mission sociale qui est la sienne. Pour ma allotment, je l’ai toujours en tête et cette Charte me permet de bien garder l’essentiel au premier thought : celui de bien informer les citoyens. Que pensez-vous de la characteristic prise par le SNPM dans les affaires de Raissouni et de Radi ? Le SNPM a précisément respecté ce devoir du journaliste, celui de ne pas prendre parti, celui de ne pas juger, celui d’aider sa conseur (plaignante) et ses deux confrères (accusés) lorsque cela a été nécessaire. Le SNPM a bien tenu son rôle automotive il en va de sa crédibilité en tant que syndicat nationwide et il en va aussi de la FIJ en tant qu’organisation professionnelle internationale. Ces affaires, une fois encore, sont de bons cas d’école pour l’ensemble de nos consoeurs et confrères, au Maroc comme à l’étranger. Propos recueillis par Mourad Tabet

These formulation are barely These formulation are excellent. I be mad for stride-ins, on account of they’re Meet this good My sister says this plugin is terribly tremendous!!

La suite…

Related posts

Enfant Ille-et-Vilaine : la disparition d’une mère de famille inquiète

enigmesghisdiem

Ecole Protection de l’Environnement : 74 Éco-Écoles hissent le Pavillon Vert

enigmesghisdiem

Enfant A la Maison Blanche, la famille de George Floyd réclame des réformes dans la police

enigmesghisdiem