General

Ecole Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d’éducation présentés à Rabat

Ecole Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d’éducation présentés à Rabat

ecole These items are fine. I fancy WordPress plugins, because they’re Meet this awesome My sister says this plugin is extremely awesome.

Les projets de mise en œuvre de la loi cadre 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique pour la période 2021-2023 ont été présentés, mardi à Rabat, par les Universités Mohammed V de Rabat et Ibn Tofail de Kénitra. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’interplay des universités avec leurs régions respectives et de la mise en œuvre des inclinations de la loi cadre 51-17 qui s’articule autour de trois principaux axes, à savoir l’égalité des probabilities, l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation et la gouvernance et la mobilisation, a indiqué, à cette occasion, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha. L’Université Mohammed V de Rabat et l’Université Ibn Tofail de Kénitra ont présenté les moyens à même de mettre en œuvre ces trois grands axes au niveau de chaque université, a relevé M.Ouaouicha, ajoutant que l’offre universitaire des deux universités est renforcée par une université partenaire, en l’occurrence l’Université internationale de Rabat. Cette réunion permet aussi de discuter des propositions des universités pour les trois prochaines années en tenant compte des avis des spécialistes, des responsables et des élus de la région, a-t-il ajouté. De son côté, le président de l’Université Mohammed V de Rabat, Mohamed Rhachi, a présenté des projets spéciaux de l’université qui contribueraient à la mise en œuvre de la imaginative and prescient stratégique 2015- 2030, l’amélioration des indicateurs de développement régional et à l’accompagnement des évolutions du système de l’éducation et de l’enseignement à travers notamment l’enrichissement de l’offre pédagogique, l’élargissement de la capacité d’accueil et le développement des capacités et des compétences. La présentation a également abordé l’importance de s’engager dans la régionalisation avancée en créant, entre autres, un pôle technologique de Tamesna et la Faculté des sports et des arts à Tamesna, ainsi qu’un noyau universitaire dans la ville de Khémisset. Dans une déclaration à la MAP, M.Rhachi a indiqué que la loi cadre 51-17 est très importante pour le pays et l’économie, connected que cette rencontre se veut une occasion pour montrer relate ces projets vont pouvoir apporter un plus à l’économie et au dispositif général qui porte sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique. Cette réunion permet aussi de négocier ces projets structurants qui ont été étudiés et évalués en interne pour un déploiement régional, nationwide et global, a-t-il poursuivi. L’Université Mohammed V de Rabat travaille, en partenariat avec les acteurs des secteurs privé et public, et le reste des composantes de la région à créer de nouveaux établissements et à développer d’autres qui incluent des instituts et des centres, dont notamment l’Institut Confucius, l’Institut marocain d’études avancées – IMEA et le centre de carrières,selon un communiqué de l’Université.

Saaid Amzazi : La réforme du système éducatif est un chantier qui ne peut être reporté

La réforme en profondeur du système éducatif est un chantier qui ne peut être reporté ou retardé, même dans les circonstances de la pandémie, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Training nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi. Relever les différents défis de la réforme de l’éducation au niveau régional dépend du niveau de l’appropriation collective de divers projets stratégiques et du développement de mécanismes d’intervention sur le terrain, a-t-il souligné lors d’une réunion régionale de coordination avec les autorités locales, les élus et les partenaires pour présenter le programme de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra. Il s’agit, également, du renforcement des canaux de coordination, de la convergence entre les différents programmes de développement native et programmes de mise en œuvre de la loi-cadre et du suivi précis et régulier des chantiers ouverts, a-t-il ajouté. Le ministre a relevé que ces réunions régionales, qui constituent un tournant crucial dans l’activation des inclinations de la loi-cadre 51.17, sont également un tremplin vers un processus nationwide de planification stratégique, soulignant que le ministère a œuvré pour son accélération avec le début de la rentrée scolaire actuelle, et ce afin de donner une forte impulsion à l’implémentation de ses projets. L’engagement envers les différentes étapes de ce processus stratégique, érigées selon une feuille de route spécifique, a été respecté, et ce dans le cadre d’une approche participative entre l’administration centrale, les AREF, les universités et les délégations régionales pour la formation professionnelle, a tenu à expliquer le responsable gouvernemental, ajoutant que cette approche a contribué à l’élaboration d’un ensemble de mécanismes de mise en œuvre et d’exécution des projets aux niveaux nationwide et régional. De son côté, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, a dit que le système d’éducation, de la formation et de recherche scientifique a connu des réformes successives qui ont conduit à la mise en œuvre de la imaginative and prescient stratégique de la réforme (2015-2030) par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, dont l’essence est de créer une nouvelle école basée sur l’équité et l’égalité des probabilities, afin d’assurer la qualité pour tous et la promotion de l’individu et de la société. Driss Ouaouicha a souligné que pour assurer une mise en œuvre efficace des inclinations de la loi cadre 51.17, une nouvelle méthodologie a été adoptée, basée sur l’efficience de la efficiency à travers l’élaboration d’un portefeuille de 16 projets, concernant le Département de la l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, et répartie en trois axes stratégiques, à savoir l’équité et l’égalité des probabilities (5 projets), l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la formation (6 projets) et la gouvernance et la mobilisation (5 projets), indiquant qu’un suivi de leur mise en œuvre sera assuré, aussi bien au niveau central qu’au niveau régional, en impliquant les universités dans 14 projets. Lors de cette réunion, à laquelle a pris part le wali de la région de RabatSalé-Kénitra, Mohamed Yacoubi, des exposés ont été présentés sur les projets régionaux pour l’implémentation des inclinations de la loi-cadre pour l’AREF et la délégation régionale de la formation professionnelle et les universités Mohammed V à Rabat et Ibn Tofail à Kénitra. En marge de cette réunion de coordination, Saaid Amzazi a présidé la cérémonie de signature de sept accords de partenariat entre l’AREF et l’Université Mohammed V, l’Université Ibn Tofail, l’Université internationale de Rabat, l’Institut français de Rabat, le British Council au Maroc, le bureau de l’éducation de l’ambassade d’Espagne au Maroc et la Chambre de commerce, d’industrie et de companies de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

This is the fine merchandise ever. My grandma says this plugin is extremely fancy!

La suite…

Related posts

Enfant Gard : un enfant de 2 ans hospitalisé après une chute de 6 mètres dans un puits à Alès

enigmesghisdiem

Ecole Climat: Etats-Unis et Chine prêts à “coopérer”, à quelque jours du sommet

enigmesghisdiem

Ecole Mme Bouchareb visite le chantier du nouveau siège de l’ENA de Tétouan

enigmesghisdiem